A l’heure où, dans des sociétés largement urbanisées telles que nous les expérimentons en Suisse, la voiture s’impose comme une évidence plutôt qu’un choix, où déplacement rime presque automatiquement avec clés de voiture, nous pensons qu’il est temps de profiter de la proximité et de l’accès facilité aux infrastructures qu’offre une telle densification. En effet, tant pour des raisons écologiques plus pressantes qu’elles ne l’ont jamais été que pour œuvrer dans le sens de la santé publique, il est nécessaire de déconstruire cet automatisme qui, pour chaque déplacement, consiste pour bon nombre d’entre nous à utiliser instinctivement sa voiture à essence. Dès lors, la communauté cycliste vise à promouvoir un moyen à l’impact écologique quasiment inexistant, aux effets bénéfiques sur son utilisateur, en bref, un moyen plus simple et surtout plus fun : le vélo ! En me joignant à la communauté cycliste, je m’engage à essayer d’entrer dans une démarche réflective concernant mes déplacements. Voici quelques points qui m’aideront à me poser les bonnes questions :

 

  • Je suis en faveur du développement d’une mobilité douce à Monthey-région : écologie, santé, fun, déboucher les voies routières !

 

  • Je m’engage à être un acteur de la cyclo-mobilité c’est-à-dire utiliser à maximum le vélo et ménager ma voiture pour des déplacements dans ma ville. Avant d’effectuer un trajet, je me demande si l’utilisation de la voiture est vraiment nécessaire. Est-ce qu’effectuer ce même trajet à vélo ne serait pas envisageable ? Les quelques courses que je compte transporter peuvent par exemple être transportées à l’aide d’un sac à dos ou d’un panier fixé sur le vélo.

 

  • Je prends conscience de la possibilité d’exprimer mon opinion et mes idées au comité Take your Bike lors de l’Assemblée Générale, ou à n’importe quel moment de l’année, pour donner un autre visage au projet. Je peux aussi faire part de mes propositions d’amélioration des infrastructures pour vélos (voies cyclables, parkings vélos, etc.) à la commune via le comité.

 

  • J’essaie de privilégier le vélo mécanique qui ne produit aucune pollution (par rapport à l’électrique). Mes mollets se verront renforcés ! Évidemment, le lieu d’habitation, l’âge du cycliste, sa condition physique ou d’autres facteurs peuvent aller dans le sens de vélo électrique qui reste une belle alternative à la voiture

©2020 par Take Your Bike. Créé avec Wix.com